Abolition de l’esclavage

Journée nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage chaque 10 mai à Quimper

Abolition de l’esclavage

Journée nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage chaque 10 mai à Brest autour de la sculpture «Mémoires»

Programme pédagogique

Un monument comme « Mémoires » n’aurait qu’un sens représentatif, s’il ne s’accompagnait pas d’un projet pédagogique à la hauteur de sa signification.

Notre projet

Nous avons comme objectifs l’inscription de Mémoires dans le projet de la ville de Brest « Ville d’art et d’histoire » et l’entrée de la sculpture Mémoires dans le parcours « Sur la route de l’esclave » de l’UNESCO.

Il ne s’agit pas d’un projet « du passé ». La traite négrière a été au cœur de la fondation de la modernité :
- par son impact économique qui a permis l’industrialisation et l’enrichissement des pays colonisateurs,
- par la naissance de nouvelles cultures grâce notamment aux grandes innovations artistiques qui ont marqué le 20è siècle,
- par son universalisme qui a obligé à repenser les droits de l’homme, autrefois réservés à certaines catégories de personnes,
- par le transfert de connaissances et de savoir-faire de l’Afrique vers le reste du monde.

Nous envisageons l’organisation de conférences et d’interventions dans les écoles, les collèges, lycées, facultés, les centres de formation professionnelle et d’aide par le travail.

Nous souhaitons développer nos actions en nous adressant également au secteur associatif riche de ses bénévoles pour élargir la démarche pédagogique qui accompagne la sculpture Mémoires.

Les dernières infos

Déclaration universelle des droits de l’homme
 
Déclaration universelle des droits de l’homme
Plaque « Mémoires »installée le 23 avril 2019, sur le socle de la sculpture Plaque de l’article premier, installée le 23 avril 2019, sur le socle de la sculpture « Mémoires » Plaque de l’article quatre, installée le 23 avril 2019, sur le socle de la sculpture « Mémoires »
PROJECTION-DÉBAT : « L’Or noir » • JEUDI 9 MAI 2019
 
PROJECTION-DÉBAT : « L’Or noir » • JEUDI 9 MAI 2019
En présence du réalisateur Patrice Roturier À travers les mémoires de l’armateur nantais Joseph Mosneron, ce film revient sur l’histoire du trafic des esclaves entre Nantes, l’Afrique et les Antilles. La projection sera suivie d’un échange avec le réalisateur Patrice Roturier et Max Relouzat, Président de l’association « Mémoires des Esclavages » qui coordonne la...
EXPOSITION : François Bourgeon et le film L’Or noir
 
EXPOSITION : François Bourgeon et le film L’Or noir
P…..- Max Relouzat – Patrice Roturier – Pierre Delourme – François Bourgeon Pour le film l’Or noir, François Bourgeon crée toute l’illustration mettant en scène ce récit historique, permettant ainsi au réalisateur Patrice Roturier d’alterner les images tournées en Afrique et aux Antilles au temps présent avec la représentation à l’écran du passé. DU 2...

Esclavage ? Vous avez dit « esclavage »

L’esclavage est caractérisé par le droit de propriété qu’un homme peut avoir sur un autre. Cette « chose » n’est plus une personne juridique.

Mais n’a-t-il pas disparu ? Hélas non.

Si l’esclavage pratiqué dans les anciennes possessions coloniales l’a été, il survit toujours en quelques pays. Et il s’en faut de beaucoup que toutes les formes de dépendance qui portent atteinte à la liberté et à la dignité humaine se soient effacées. Du premier Code noir de 1685 aux dernières conventions internationales et à la loi du 21 mai 2001 s’exhale la grande misère humaine. Christiane Taubira. Auteur de la loi du 21 mai 2001

Vents

Mais c’est de l’homme qu’il s’agit ! Et de l’homme lui-même quand donc sera-t-il question ? – Quelqu’un au monde élèvera-t-il la voix ? Car c’est de l’homme qu’il s’agit, dans sa présence humaine ; et d’un agrandissement de l’œil aux plus hautes mers intérieures.

Se hâter ! se hâter ! témoignage pour l’homme !

Saint John Perse