Une inauguration monumentale – Le 10 mai 2015

A ces hommes et ces femmes qui ont cru dans ce projet, l’association « Mémoires des esclavages » leur dit un grand merci.

A ces hommes et ces femmes qui ont cru dans ce projet, l’association « Mémoires des esclavages » leur dit un grand merci.

L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde
Nelson Mandela

Cette œuvre de Max Relouzat, auteur de la maquette et maître d’œuvre tant de la réalisation par le sculpteur monumental qu’est Marc Morvan, que de la vie de l’association, a en effet reçu un soutien citoyen sans lequel ce projet n’aurait jamais pu voir le jour.

La Ville de Brest, en accueillant l’œuvre sur son espace publique s’est montrée particulièrement à l’écoute de ce magnifique message contre l’oubli et pour le « vivre ensemble ».

Créer une sculpture est un acte de foi pour l’éternelle fraternité.
Max Relouzat 1989

recto

Ce 10 mai 2015, jour d’inauguration de la sculpture, a marqué une étape importante pour l’association. Il y avait foule et de nombreuses personnalité, le sous-préfet représentant l’État, Madame la première adjointe Bernadette Abiven représentant le Maire de Brest et Président de BMO, de nombreuses personnalités de divers courants politiques et associatifs, telles Madame Gaëlle Abily et Madame Anne-Marie Kervern, Monsieur le Président de la Fondation Finistérienne du Crédit Agricole, du Président des Clubs de l’UNESCO, de Madame Chapalain pour les écoles Diwan, ainsi que de nombreux militants dont Naïg Le Gars et Tangui Louarn…

L’association adresse donc tous ses remerciements aux bénévoles, aux groupe qui ont décidé de danser et chanter pour animer la manifestation gratuitement.

Cette cérémonie fut placée aussi en Hommage à Nelson Mandela.

Un hommage fut rendu à Arsène Wittersheim, parti trop tôt, et à toutes celles et ceux qui nous ont quitté en chemin. Max Relouzat tient à remercier particulièrement sa femme Denise pour son soutien indéfectible pendant ces 48 dernières années.

En 2016, nous vous donnons déjà rendez-vous pour un éclairage particulier sur les femmes libératrices des hommes.

Please follow and like us:

Les commentaires sont clos.